• Jérome Bloch

Eva Guet (360-box.com) : la vidéo d’entreprise en pleine disruption

La 360Box a pleinement profité de la crise du Covid et a encore accéléré son développement en 2021 avec de nouvelles fonctions qui remettent en question les modèles traditionnels de productions de vidéos, de conférences et d’e-conférences. Interview.

Pouvez-vous expliquer le succès de la 360Box en quelques mots ?

Je pense que trois points centraux expliquent ce plébiscite : la compatibilité, l’accessibilité et le modèle de business. Côté compatibilité, la 360Box fonctionne sur toutes les plateformes : Zoom, Webex, Teams, Hoppin, Livestorm, Skype, GotoWebinar, etc… Nous offrons d’ailleurs une récompense de 3 vidéos d’une valeur de 4.500€ à quiconque peut trouver une plateforme compatible avec sa webcam qui ne fonctionne pas avec la 360Box ! Ensuite l’accessibilité: n’importe qui peut réaliser des vidéos professionnelles, intégrer un powerpoint, jouer des vidéos, avec un simple joystick et sans aucun montage. Enfin, nous offrons un modèle imbattable, qui inclut le hardware – cameras, lumiere, ordinateur, micro, fond vert - le support technique et la formation à partir de 30€ par jour. Le 14 octobre dernier, plus de 25 propriétaires d’une 360box venant de France, Luxembourg, Belgique et d’Italie se sont retrouvés pour échanger et approfondir leurs connaissances. La 360Box est bien plus qu’un studio : il s’agit d’une vraie communauté. Nos clients peuvent se concentrer sur ce qui compte vraiment : trouver les idées de vidéos, rédiger les scripts, enregistrer et diffuser !

« Le seul problème avec une telle innovation, c’est qu’elle effraye les prestataires traditionnels »

Quelles sont les grandes évolutions récentes?

La plus grosse révolution concerne l’organisation de grandes conférences : nous avons signé un contrat avec l’European Convention Centre Luxembourg qui fait de la 360Box un « preferred partner ». Ce partenariat couronne plus de 500 interviews et des conférences prestigieuses organisées pour ATEL, ACA, LPEA, FARAD, Mangrove, Chahine Capital, Alrim, etc… avec un taux d’échec de zéro pourcent et des effets spéciaux uniques en leur genre. Ceci s’explique facilement : là où les sociétés ‘hiistoriques’ arrivent avec deux camions et 8 techniciens, nous venons en voiture avec une équipe réduite. Ceci abaisse bien entendu le coût – un client a économisé 15.000€ en un jour – mais surtout la complexité du montage. Grâce à notre système de joystick programmable, nous sommes capables de garantir une répétition générale quatre heures après notre arrivée, là où la plupart des prestataires sont encore perdus dans la complexité de leurs branchements. Les deux autre nouveautés concernent la 360Box mini, qui permet de faire interagir 4 interlocuteurs situés à des endroits différents dans le monde en même temps et la généralisation des caméras motorisées programmable en un click sur notre joystick.


Comment imaginez-vous l’avenir ?

Nous réfléchissons actuellement à une levée de fonds pour accélérer encore notre développement. Nous réalisons aujourd’hui des démonstrations dans 5 pays, mais nous devons améliorer notre capacité à établir des partenariats avec les acteurs locaux. Le seul problème avec une telle innovation, c’est qu’elle effraye les prestataires traditionnels ! Côté innovation, nous développons en permanence de nouveaux studios virtuels – station spatiale, galerie d’art, studio TV – pour dynamiser les vidéos de nos clients et nous développons des solutions pour les aider à maximiser la distribution de leurs vidéos en interne et en externe. La conférence annuelle de l’ATEL par exemple a dépassé les 20.000 vues alors que l’association ne dispose que de 300 membres, grâce à une stratégie combinant Linkedin et newsletters. Pour la BEI, nous avons dépassé les 100.000 vues grâce à un site dédié. Nous offrons également une plateformes d’e-learning pour faciliter la distribution des vidéos de formation enregistrées par nos clients, en interne et en externe. Il y a là aussi moyen de jouer sur la force de la communauté d’utilisateurs pour mutualiser certains contenus.